L’Observatoire Hydro-Géochimique de l’Environnement

28 octobre 2014

PNG - 20.3 ko

L’Observatoire Hydro-Géochimique de l’Environnement a un rôle d’étude et de surveillance à long terme des écosystèmes et de leurs modifications en lien avec des perturbations naturelles ou anthropiques. 
Il s’inscrit dans les grands enjeux environnementaux de préservation des sols, des eaux et des systèmes forestiers.

En effet, en zone de moyenne montagne les ressources en eau potable ou en eau pour l’agriculture et l’élevage proviennent généralement des sources naturelles. Quel sera alors l’effet du changement climatique (changement du régime pluviométrique, diminution ou disparition du couvert neigeux hivernal) sur le stock d’eau et le fonctionnement hydrologique des systèmes ?

Par ailleurs, la forêt représente une richesse économique. Dans ce contexte, comment évaluer la pérennité de la fertilité des sols et de leur résilience face à la sylviculture ? Comment mettre en place des pratiques adaptées à la nature des sols ?

Par ailleurs, L’OHGE représente un site opérationnel pour de nombreux projets de recherche en géochimie, hydrologie, écologie, géologie, géophysique etc ... depuis plus de 25 ans.

JPEG - 376.6 ko
Vue du site

Le site d’étude de l’OHGE est le bassin versant expérimental du Strengbach, localisé dans le massif vosgien entre 800 et 1100 m d’altitude où sont suivies en continu des données météorologiques, hydrologiques et géochimiques depuis 1986.
Ce bassin versant en contexte granitique est un site de référence en France et dans le monde.
Il a été labellisé en 1997 par l’Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre de Strasbourg (EOST) et en 2007 par l’Institut National des Sciences de l’Univers (INSU) du CNRS comme Service National d’Observation.
La pérennisation des diverses mesures et analyses collectées depuis 1986 permet à l’OHGE de se placer dans les grandes thématiques environnementales actuelles et s’inscrit dans les besoins de la communauté scientifique internationale à disposer de sites de références et de longues séries temporelles.

Les différentes missions que se fixe l’OHGE s’orientent autour de 4 axes principaux :

  • être un observatoire, une sentinelle du milieu naturel et mettre à disposition les données acquises,
  • être un laboratoire naturel opérationnel servant de support pour des travaux de recherche,
  • être un site permettant de tester et valider de nouveaux traceurs, outils, modèles, méthodologies
  • être un outil de formation dans les différents niveaux universitaires (L, M, D) + outil de vulgarisation scientifique
  • être un outil de conservation, archivage d’échantillons naturels (eaux, sols, roches, carottes profondes, végétaux….).

Les principaux objectifs scientifiques sont :

  • Etudier et mieux évaluer les processus d’échanges et de transferts (d’eau et d’éléments) entre les réservoirs de surface (atmosphère/eau/sol/plantes).
  • Comprendre les réponses du milieu naturel face aux perturbations naturelles et anthropiques (changement climatique, exploitation forestière, pollutions atmosphériques).
  • Modéliser le fonctionnement couplé bio-hydro-géochimique à l’échelle du bassin versant et ainsi modéliser également les évolutions futures des systèmes naturels.